LOGO_MER

illu_APROPOS

Installé sur Nantes, «Encre Sèche» propose différents projets pédagogiques et graphiques autour de l’univers marin à destination des enfants. Imaginé par Julie, la créatrice, comme un moyen de donner la parole à nos petits créateurs, c’est un retour aux sources de l’inventivité.

Le dispositif vise à mettre en avant la place de l’imagination dans l’apprentissage de l’enfant, par le biais de l’illustration et du jeu. Indispensable à l’éducation, l’imagination est l’instrument dont l’esprit ne peut jamais se passer. Elle sert à jouer, à travailler, elle est même une condition nécessaire à la vie quotidienne. Mais l’enfant a-t-il besoin d’aide dans ce domaine? On pourrait croire que non, mais l’enfance est une période où il est presque indispensable d’inventer avec lui et pour lui. Il nous semble important d’alimenter son «appétit de stimulations», en lui mettant à disposition les bons outils.

Grâce aux différents projets, les enfants âgés de 6 à 12 ans sont à la fois auteurs, acteurs et spectateurs de tout ce qui se passe. Cette situation favorise leur créativité et leur inventivité à tout moment, dans toutes les directions.

A travers l’univers marin, nous privilégions l’émancipation de l’enfant par l’évasion et la curiosité. Véritable fil conducteur, il permet à la créatrice de puiser dans ses souvenirs d’enfance ou d’évoquer ses voyages. Mêlant détails et aplats, les illustrations révèlent des mondes marins aux couleurs acidulées. Elles composent des univers à raconter.

Entre transmission et création, notre site vous permet de faire un parallèle et vous offre la possibilité d’observer que l’inspiration va et vient. D’un coté, la créatrice en maîtrise les codes et de l’autre, les créateurs en herbe imaginent sans limite. Afin de provoquer l’innatendu, les projets se veulent variés et innovants, ils peuvent être proposés sous la forme d’ateliers, de correspondances, de créations à plusieurs mains… Les productions d’enfants sont continuellement mises à jour en ligne.

Une chose est sûre, les enfants ne sont pas prêts d’arrêter de faire des histoires!


OBJECTIFS :

  • Faire connaître à l’enfant le plaisir d’inventer et de créer. L’accompagner de son univers de jeu enfantin et spontané, vers une maîtrise de sa créativité par l’existence de règles d’inventions. L’objectif ici est de transmettre aux enfants des outils pour développer leur imaginaire.
  • Le caractère collectif de l’invention ne peut que la stimuler, car alors entrent en jeu et s’entrechoquent de façon créative des expériences différentes, des souvenirs et des rythmes personnels, la fonction critique du groupe.
  • Privilégier la pédagogie par l’image, sans en exclure totalement l’écriture. C’est d’abord sur les images que s’arrête un enfant. Il existe dans une image beaucoup d’aspects propres à susciter des réactions chez lui : couleurs, formes, proportions, complexité, profondeur… L’illustration a des fonctions de simplification et de clarification qui projettent l’enfant dans un imaginaire.
  • Transmettre par le jeu. Véritable «culture de l’enfance», le jeu permet le développement de la personnalité de l’enfant par le plaisir. Il est son premier contact avec l’imaginaire. Dans notre cas, on parle de jeu pédagogique. Si l’enfant est intéressé par le monde imaginaire qui lui est proposé, il sera automatiquement captivé par le contenu d’apprentissage. Jouer avec les choses sert à mieux les connaître, mais il ne faut pas négliger leur côté purement amusant.
  • Partager sur une thématique intarissable qui inspire au voyage : celle de l’univers marin. Elle invite les enfants à la découverte du monde et leur offre la possibilité de se faire leur propre image du monde. La part d’inconnu liée aux fonds marins, fournit à l’enfant matière à exploration.
  • Rapprocher la population nantaise des acteurs de la littérature jeunesse locale (librairies, Nantes Livrjeune, CRV, bibliothèques, maisons d’édition, évènements,…). Sur Nantes de nombreux formats et dispositifs existent ; malgré tout, il nous semble que trop peu d’enfants, de familles, de structures y participent. L’idée est d’associer les acteurs jeunesses dans la création de projets en développant des partenariats.